le Kyoho


- Identification/Origine : variété tétraploïde, d'origine japonaise, qui aurait été obtenue en 1939 par Oinoue en croisant le ishinara wase - mutation de campbell early - par le centennial seedless.
Au Japon, la culture du Kyoho est très importante. On le rencontre également en Corée du sud, en République de Chine (Taïwan), aux Etats unis (Californie), au Chili, au Brésil, en Australie, ... .

- Synonymie : kioho (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

Passez sur le bourgeonnement et sur la feuille pour découvrir d'autres images.
Clichés réalisés dans le
Conservatoire des cépages du V’innopôle sud-ouest à Peyrole (Tarn), sauf pour les grappes.


- Description : grappes moyennes, cylindro-coniques, assez souvent courtes, plus ou moins compactes, présence de un ou deux petits ailerons, pédoncules courts à moyens forts restant verts; baies grosses à très grosses, obovoïdes, peau épaisse amère pruinée de couleur noir violacé à noir foncé à pleine maturité ne tenant pas à la chair et se détachant très facilement, pulpe juteuse sucrée avec une acidité légère une saveur foxée et la présence de pépins mous non formés quasiment imperceptibles.

- Aptitudes de production : débourrement moyen. Rustique, résiste bien à un grand nombre de maladies de la vigne, mais il est attaqué assez souvent par les oiseaux.
Maturité 2ème époque, aux Etats unis (Californie) on commence à le récolter dès la première quinzaine d'août.

- Raisin de Table : au Japon la peau n'est jamais consommée. Les raisins sont donc pelés, mis dans un bol, réfrigérés et dégustés au moment du dessert. En Australie, donne un vin conservant tout le fruit particulier de cette variété.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
240314