le Candin


- Identification/Origine : croisement interspécifique entre le 7489 (hybride producteur direct blanc) et le muscat de Hambourg obtenu en 1981.

- Synonymie : ampelia candin, ... (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).


Passez sur le bourgeonnement, la feuille et sur la grappe placée à droite pour découvrir d'autres images.
Clichés réalisés dans le
Conservatoire des cépages du V’innopôle sud-ouest à Peyrole (Tarn) sauf les grappes.


- Description : grappes moyennes à grandes, cylindro-coniques, ailées, plus ou moins compactes, pédoncules de longueur moyenne peu lignifiés; baies moyennes, sphériques ou ellipsoïdes, peau moyennement épaisse d'un beau jaune doré à pleine maturité très pruinée lui donnant un aspect opaque, pulpe juteuse à saveur muscatée assez marquée agréable.
Les vrilles sont grandes, charnues et d'une belle couleur verte.

- Aptitudes de production : débourrement moyen. Maturité 2ème époque.
Sa vigueur est moyenne à forte, il est assez fertile, son port est demi-érigé à érigé à établir de préférence sur fils de fer pour être palissé, il supporte bien une taille longue modérée. Assez résistant aux différentes maladies cryptogamiques, dans les années à risque il est bon toutefois de lui faire au moment de la floraison un traitement ou deux contre le mildiou et l'oïdium. Sa résistance à la pourriture grise est également bonne.

- Clone agréé : un seul, le
5 004 (réf. ENTAV). Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Raisin de Table :
le Candin est une variété à usage particulier très recherchée par les jardiniers amateurs Dans la plupart des cas, on peut en effet éviter de la traiter du fait de sa résistance à l'oïdium et au mildiou.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
170214