site internet www.lescepages.fr

la Planta nova


- Identification/Origine : très ancien cépage autochtone cultivé depuis fort longtemps en Espagne plus précisément dans la région ouest de Valence où il n'est aujourd'hui pratiquement plus multiplié. Il serait issu d'un croisement naturel entre le heftakilo et la rojal tinta, petite précision ce-sont deux cépages noirs. On peut encore rencontrer la Planta nova au Portugal, en Argentine, en Afrique du sud, ... quasiment inconnu en France. Il y a fort longtemps elle était également récoltée comme raisin de table ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.

- Synonymie : tardana, uva planta, coma, tortazon, alvarelhao branco, luparello, cepa de grande, pansa nova (nueva), cuelga, cetima au Portugal, ...

(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

- Description : grappes plutôt grandes, cylindriques, compactes avec une ou deux ailes; baies moyennes, sphériques ou légèrement ellipsoïdes courtes, peau peu pruinée épaisse dure vert jaune à vert rosé à pleine maturité, pulpe charnue juteuse à saveur simple.

- Aptitudes de production : débourrement tardif. Port semi-tombant, rustique, ne craint pas trop les principales maladies cryptogamiques - en particulier la pourriture grise - si on prend toutefois le soin de la planter sur des terres bien exposées et ventilées. Maturité quatrième époque moyenne, se conserve assez bien sur souches.

- Type de vin/Arômes : donne un vin agréable à boire, jeune de préférence, de couleur jaune paille, avec une bonne acidité et généralement un faible taux d'acool. De bons résultats sont obtenus lorsque la vinification se fait en présence prolongée avec la peau donnant ainsi un vin corsé. En Espagne, la Planta nova est très rarement vinifiée seule sauf quelquefois pour la production de vins effervescents voire de mistelles appelées également vins de liqueur.
Arômes de agrume (citron, ... .), feuilles vertes écrasées, fruits blancs (poire, pomme verte, ...), notes florales, ... .

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation