le Chichaud


- Identification/Origine : très certainement ardéchoise, à noter que l'on ne le retrouve nulle part ailleurs. Il a été longtemps confondu avec le cinsaut appelé dans cette région boudalès, ce qui explique qu'il ait le synonyme tsintsao. Il aurait un lien de parenté avec l'humagne blanche. Aujourd'hui, le Chichaud est en voie de disparition.

- Synonymie : tsintsao, brunet, chicaud
(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

bourgeonnement du chichaud feuille du Chichaud grappe du Chichaud (Viala et Vermorel) grappe du Chichaud (Mas et Pulliat)
Passez sur le bourgeonnement ou sur la feuille pour découvrir d'autres images.
Les photographies des bourgeonnements et des feuilles ont été prises aux Jardins ethnobotaniques de la Gardie à Rousson (Gard), les dessins des grappes tirés des ampélographies de Mas et Pulliat (1874-1875) et Viala et Vermorel (1901-1910).

- Description : grappes moyennes, conico-cylindriques ou cylindro-coniques lorsque la souche vieillit, courtes, compactes, souvent ailées, pédoncules assez forts un peu courts avec une partie lignifiée; baies moyennes, sphériques ou légèrement ellipsoïdes, pédicelles courts à très courts et assez forts, peau quelque peu épaisse bien résistante d'un beau noir bleuté et pruinée, chair ferme sucrée juteuse relevée agréable à saveur simple. Sa défeuillaison est tardive.

- Aptitudes de production : débourrement tardif. Maturité 1ère époque tardive.
Port semi-érigé, vigueur moyenne et moyennement productif, à tailler court de préférence. Affectionne plus particulièrement les coteaux secs et pierreux bien exposés. Sensible au mildiou et à la pourriture grise.

- Type de vin/Raisin de table : donne un vin fin, bouqueté d'une belle et riche couleur. C'est également un excellent raisin de table et de plus ses grains sont fermes et croquants.

page précédente

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante page suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation