site internet www.lescepages.fr

le Papaskarasi


- Identification/Origine : très ancien cépage cultivé depuis fort longtemps en Thrace orientale (Turquie). On peut également le rencontrer en Grèce, en Hongrie, en Bulgarie, ... quasiment inconnu en France. Il serait un parent direct de l' alba impuntotato (mère) originaire de Roumanie. Le prokupac ou prokoupatz de Macédoine et de Serbie serait le Papaskarasi.

- Synonymie : papazkarasi, papaskara, papascarassé, kara papas en Grèce, ... (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).


- Description : grappes moyennes à grandes, coniques ou cylindro-coniques, plus ou moins compactes, quelquefois ailées, pédoncules de longueur moyenne et de couleur vert poireau; baies moyennes irrégulières, sphériques ou légèrement ovoïdes, peau épaisse d'un beau noir bleuté recouverte d'une pruine abondante non persistante.
Feuille assez grande, involutée, généralement trilobée, partie supérieure vert brillant, duveteux blanchâtre pour la partie inférieure. Pétiole, point pétiolaire et début des nervures rouges. A l'automne, le feuillage prend une très belle couleur rouge vif.

- Aptitudes de production : débourre assez tôt. Affectionne tout particulièrement les terres de coteaux bien exposées et caillouteuses se réchauffant très rapidement. Port érigé, vigueur moyenne, moyen-nement productif à tailler court de préf.. Maturité 3ème époque tardive.

- Type de vin/Arômes : donne un vin souple, élégant, frais, fruité, avec presque toujours une bonne acidité mais manquant quelquefois de couleur. En Turquie, il est très souvent assemblé avec le
cinsaut.
Le Papaskarasi est d'ailleurs le cépage idéal pour la mise en marché de vins rosés originaux - que nous appelons pour l'occasion non conventionnels - recherchés aujourd'hui par un très grand nombre de connaisseurs. Très apprécié également et très demandé lorsqu'il est vini
-

fié en vin effervescent. Arômes de épices (poivre, ...), fruits noirs (cerise, prune, ...), violette, ... .

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante
© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
190617