l' Ugni blanc et rose


- Identification/Origine : origine italienne très certainement, plus précisément de Toscane. Il est inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne de raisins de cuve liste A1.
Des analyses génétiques publiées ont permis de découvrir qu'il est parent avec le
vermentino et pour plus de précisions cliquez ici !

- Synonymie : malvoisie, saint émilion en Charentes, roussan à Nice - appellation Bellet -, rossola bianca en Corse, trebbiano toscano, bianchello, procanico, biancame, talia au Portugal

(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

Passez sur le bourgeonnement, la feuille et la grappe placée à gauche pour découvrir d'autres images. Celle de l' Ugni rose a été prise au Conservatoire des cépages du V’innopôle sud-ouest à Peyrole (Tarn).


- Description : grappes grandes à très grandes, cylindriques, très allongées et étroites, ailées, pédoncules lignifiés à la base; baies petites à moyennes, sphériques, peau fine mais coriace de couleur blanchâtre devenant plus ou moins ambrée à bonne exposition pour finir rose et même rouge cuivré sur les coteaux secs et fortement ensoleillés, chair abondante et juteuse. Il existe toutefois un Ugni rose provenant d'une mutation naturelle.

- Aptitudes de production : débourrement tardif. Maturité 3ème époque hâtive.
Vigoureux à port dressé, très productif, à conduire de préférence sur fils de fer et à palisser avec soin. Ses rameaux sont très sensibles au vent en particulier après un débourrement rapide avec comme conséquence leur décollement pour ceux issus du vieux bois. Sensible aux gelées d'hiver, au mildiou, à l'eutypiose et aux nématodes; résiste assez bien à l'oïdium, à l'excoriose et à la pourriture grise.

- Clones agréés : 11 au total, le 384 étant le plus productif. Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Type de vin/Arômes : fait partie de l'encépagement des appellations Bordeaux, Entre Deux Mers, Sainte Foix-Bordeaux, Languedoc, Bandol, Côtes de Provence, Cassis, Palette, Coteaux d'Aix en Provence, Les Baux de Provence, Côtes du Rhône, Ventoux, Luberon, Coteaux Varois en Provence, Coteaux de Pierrevert, ... . Il sert également à l'élaboration de l' Armagnac et du Cognac.
Donne un vin jaune pâle, sec, assez fin et nerveux, quelquefois acide, cette acidité naturelle étant intéressante à apporter dans les assemblages effectués avec d'autres cépages déficitaires.
Distillé, on obtient des eaux de vie de grande qualité. Arômes de agrumes, banane, ... .

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
200114