le Bouillet


- Identification/Origine : cépage assez ancien déjà signalé dans les années 1780. On pouvait le rencontrer dans le sud-ouest de la France et en particulier dans les départements de la Dordogne, du Lot et du Lot et Garonne. Il est inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne liste A1.
D'après Guy Lavignac, il s'agirait d'une mutation de la dame noire ou
jurançon noir. Aujourd'hui, il n'est plus présent dans le vignoble et donc en voie de disparition.

- Synonymie : bouillé(r), guille en Dordogne, quillard, fouine, plant de mérille

(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).
Photographies prises au Domaine expérimental tarnais à Peyrole (Tarn) sauf celle placée à droite.
Passez sur la feuille pour découvrir une autre image.

- Description : grappes moyennes à grandes, cylindro-coniques, ailées, compactes, pédoncules forts restant verts; baies moyennes assez irrégulières, arrondies, peau d'un beau noir bleuté très pruinée. Point pétiolaire et début des nervures colorés en rose, ces dernières pouvant quelquefois se situer au ras du limbe ce qui est également le cas pour le jurançon noir.

- Aptitudes de production : débourrement moyen. Maturité 3ème époque hâtive.
Port demi-érigé, très vigoureux et fertile, gros producteur même en taille courte. Sensible à la pourriture grise.

- Type de vin : donne un vin commun, d'assez mauvaise qualité, souvent acide et présentant quelquefois une certaine amertume.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
di_180213