site internet www.lescepages.fr

le Villard blanc


- Identification/Origine : croisement interspécifique, entre le 6468 Seibel et le 6905 Seibel ou subéreux, obtenu par la Maison Seyve-Villard de Saint Vallier dans la Drôme. Avec le Villard noir ou 18315 Seyve-Villard, ce furent les deux hybrides producteurs directs les plus multipliés. Le Villard blanc a servi également de géniteur dans l'obtention de nouvelles variétés.
On peut le rencontrer en Hongrie, au Mexique, au Brésil, au Canada, aux Etats unis, au Japon, ... dans le Midi de la France, quelques vieilles vignes subsistent encore. Nous l'avons également trouvé chez des particuliers conduit en pergolas pour la consommation de ses raisins excellents à pleine maturité. Aujourd'hui, il est en voie de disparition, inscrit toutefois au Catalogue officiel des variétés de vigne de raisins de cuve
liste A1.

- Synonymie : 12375 Seyve-Villard, ... (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).


Passez sur le bourgeonnement et sur la feuille pour découvrir d'autres images.

- Description : grappes moyennes à grandes, tronconiques, ailées, plus ou moins lâches, pédoncules longs restant verts; baies moyennes de grosseur irrégulière, ovoïdes ou elliptiques longues, peau de couleur vert jaune à jaune doré à pleine maturité, chair un peu pulpeuse.

- Aptitudes de production : débourrement tardif. Maturité 3ème époque.
Le Villard blanc peut être directement planté sans être greffé. Port demi-érigé à horizontal, à conduire de préférence sur fils de fer et à palisser avec soins en tenant compte que le palissage pourra être délicat les premières années car les rameaux déclenchent au moindre mouvement.
Vigoureux, assez fertile, gros producteur. Ses raisins sont portés loin des souches du fait que ses mérithalles sont très longs, inconvénient devenant moins important lorsque les souches vieillissent.
Sensible donc au vent et à la sécheresse. Résiste très bien à la pourriture grise, au mildiou et certaines années il n'est pas utile de le traiter - comme d'ailleurs beaucoup d'hybrides producteurs directs -. Craint un peu l'oïdium et l'anthracnose.

- Type de vin/Arômes : donne un vin jaune clair, un peu amer, à odeur sauvage, passable et souvent riche en fer d'où la difficulté de le clarifier naturellement. Arômes de herbe fraîche, pamplemousse, ... .

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
121117