site internet www.lescepages.fr

le Corvinone


- Identification/Origine : on le cultive depuis très longtemps en Italie du nord, ... en France il n'est quasiment pas connu. Il ne faudra pas le confondre avec la corvina, autre cépage italien très présent dans cette même région, tous deux le plus souvent associés à la rondinella et à la molinara.

- Synonymie : corvinone veronese, corvino, corvina grossa, cruinon, ...

(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).
Passez sur le bourgeonnement et sur la feuille pour découvrir d'autres images.

notre partenaire attend votre visite, cliquez dessus !

 

- Description : grappes moyennes, pyramidales, plus ou moins compactes, flanquées de un voire deux ailerons, pédoncules de grosseur et de longueur moyennes pas ou peu lignifiés; baies moyennes, ovales ou légèrement ellipsoïdes, peau épaisse cireuse très pruinée et d'un beau noir-bleuté, chair juteuse.

- Aptitudes de production : débourrement tardif. Affectionne plus particulièrement les terres pauvres de coteaux bien exposées et bien ventilées. Port semi-dressé et très productif. Résiste assez bien au froid, un peu sensible à l'oïdium, au mildiou, aux pourritures acide et

grise, au stress hydrique et aux coups de soleil sur grappes. Maturité troisième époque tardive.

- Type de vin/Arômes : donne un vin fruité, corsé, d'une belle couleur rouge rubis, avec des tanins assez doux et généralement une très bonne acidité. En Italie, on produit le fameux
Amarone - après séchage des raisins sur claies ou sur nattes de paille - en y associant les cépages tels que la corvina, la rondinella, la molinara, ... . Arômes de cerise mûre, épices, vanille, ... .

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
311215