site internet www.lescepages.fr

le Dornfelder


- Identification/Origine : allemande, croisement intraspécifique réalisé en 1955 par August Karl Herold (1902/1973) entre le helfensteiner et le heroldrebe (plus de détails, cliquez ici !).
On peut le rencontrer en Suisse, au Royaume uni, en Belgique, en Allemagne, en Autriche, en République tchèque, au Canada, aux Etats unis, ... . Pratiquement inconnu en France, nous lui reconnaissons pourtant un certain intérêt du fait de son cycle phénologique court et de par la qualité de ses vins produits aussi bien en rosés qu'en rouges.

- Synonymie : We S-341 ou Weinsberg S-341 (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !)

Passez sur la feuille et sur la grappe placée à gauche pour découvrir d'autres images.
Les photos des feuilles proviennent du site internet de
Vitis International Variety Catalogue (v.i.v.c).

- Description : grappes moyennes à grandes, coniques, plus ou moins compactes, ailées, pédoncules moyens à longs avec une partie lignifiée; baies moyennes, sphériques courtes, peau épaisse de couleur bleu noir avec une belle pruine plus ou moins résistante, jus légèrement coloré.
A l'automne, le feuillage rougit en grande partie. La rafle est colorée en rouge vineux.

- Aptitudes de production : débourrement précoce à moyen. Maturité 1ère époque tardive.
Affectionne les terres profondes, fraîches et donc à l'inverse craint une sécheresse prolongée. Port érigé, très fertile, productif et régulier, très vigoureux à tailler court - ce cépage ne produit pas d'entre-coeurs voire très peu - et à palisser de préférence. Si la récolte est trop abondante, supporte bien une "vendange en vert", ceci afin d'atteindre la meilleure maturité possible - rappelons-le première époque tardive - d'autant qu'en plus il ne craint pas ou peu la pourriture grise. Très peu sensible également à l'oïdium un peu moins sensible au mildiou contre lequel il faudra toutefois se protéger.

- Type de vin/Arômes : donne un vin corsé, d'une belle couleur rouge rubis, fruité, parfumé, souple avec des tanins plutôt enrobés et en général une bonne acidité. Il a longtemps servi comme vin de coupage - voire même comme raisin de table - mais aujourd'hui le consommateur le réclame/le préfère en monocépage.
Arômes de banane, cassis, épices, framboise, griottes, mûre, prune, sureau, tabac, ... .

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
240814