site internet www.lescepages.fr

le Gamay de Chaudenay


- Identification/Origine : mutation observée par J.-M. Bidault de Chaudenay - Saône et Loire - en 1832 sur une souche de gamay de Bouze. Comme les autres gamays teinturiers, il a également servi à une époque à colorer les vins manquant de couleur. Il est aujourd'hui inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne de raisins de cuve liste A1.

- Synonymie : plant rouge de Chaudenay, teinturier de Chaudenay, plant gris, gros mourot, ...
(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

Photographies prises dans le Conservatoire des cépages à Tranzault (Indre) et dans le Conservatoire des cépages du V’innopôle sud-ouest à Peyrole (Tarn).


- Description : grappes petites, cylindriques, quelquefois ailées; baies petites à moyennes, ovoïdes, d'un noir grisâtre, à pulpe colorée à maturité. Son feuillage rougit intensément à l'automne.

- Aptitudes de production : débourrement précoce. Affectionne tout particulièrement les terres peu fertiles. Son port est demi-érigé, sa vigueur est moyenne, à tailler court de préférence. Plus fertile que le
gamay noir à jus blanc, sa production est régulière. Il est sensible à la pourriture grise, à l'excoriose, à la chlorose et aux maladies du bois.
Maturité 1ère époque tardive, un peu après celle du
gamay Fréaux.

- Clones agréés : deux au total, les
567 et 568 très voisins sur le plan des performances. Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Type de vin : fait partie de l'encépagement des appellations Coteaux d'Ancenis et Touraine.
Donne un vin moins coloré que celui produit par le
gamay Fréaux avec toutefois de meilleure qualité.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
280414