le Grand noir de la Calmette


- Identification/Origine : croisement entre le petit Bouschet et l' aramon obtenu par Henri Bouschet en 1855. A noter que ce cépage ressemble de beaucoup au piquepoul-bouschet (croisement entre le piquepoul gris et le petit Bouschet) avec lequel il ne faudra donc pas le confondre. Le Grand noir de la Calmette est en nette voie de disparition, on ne le trouve encore que sous forme de souches isolées dans de vieilles vignes du Midi et du Sud-ouest de la France, inscrit toutefois au Catalogue officiel des variétés de vigne liste A1.

- Synonymie : gros noir, sousao do Oeste, sumo tinto
(toute la synonymie des cépages, cliquez ici !)

Passez sur la photographie de la feuille pour découvrir une autre image.

- Description : grappes moyennes à grandes, cylindro-coniques, flanquées le plus souvent d'un aileron de petite taille, plus ou moins compactes, pédoncules courts ligneux à l'insertion peu renflés envinés; baies moyennes avec présence de quelques petits grains verts, sphériques, assez fermes, peau assez épaisse peu résistante mais non coriace d'un beau noir violacé foncé recouverte d'une pruine abondante, pulpe fondante à saveur sucrée, jus abondant d'un rouge vineux assez foncé, pédicelles assez courts et assez petits peu adhérents aux grains avec de larges bourrelets aplatis et ornés de très grosses verrues. Rafle également teintée d'un rouge vineux et vrilles longues

- Aptitudes de production : débourrement très tardif. Très vigoureux, fertile mais très irrégulier et port semi-érigé. Il est quelque peu sensible à l'oïdium, un peu moins au mildiou. Craint les gelées d'hiver. Maturité premère époque.

- Type de vin : donne un vin peu alcoolique, plat, moyennement riche en matière colorante et vieillissant très vite.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
020813