le Knipperlé


- Identification/Origine : très ancien cépage autrefois très cultivé sur les deux rives du Rhin Allemagne et France (Alsace) en particulier, aujourd'hui pratiquement plus multiplié mais inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne liste A1.
D'après des analyses génétiques publiées, il est issu du croisement entre le
gouais blanc et le pinot.

- Synonymie : petit mielleux, ortlib, ortlibi sarga en Hongrie, orttlieber, ortlibské zluté en République tchèque et en Slovaquie, ruchelin en Suisse, knipperling, klein(er) raeuschling

(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).
Photographies prises à l' E.N.T.A.V. exception faite des deux images placées au centre.

- Description : grappes petites à sous-moyennes, cylindriques courtes, arrondies à leurs extrémités, peu ou pas ailées, très compactes, pédoncules courts et frêles; baies sous-moyennes, sphériques presque globuleuses, peau fine peu ou pas résistante allant du vert au jaune doré à pleine maturité, chair juteuse un peu acidulée à saveur simple.

- Aptitudes de production : débourrement précoce comme le
chasselas. Maturité 2ème époque.
Affectionne tout particulièrement les terres sablo-argileuses même calcaires. Port demi-érigé, vigoureux s'épuisant assez vite si on ne le ménage pas dès les premières années, à tailler court de préférence. Sensible à la chlorose, aux vers de la grappe et à la pourriture grise.

- Type de vin et arômes : le Knipperlé a son intérêt dans la production d'un vin primeur car agréable, souple, peu acide, peu alcoolique, à boire dans tous les cas très rapidement.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
130513