site internet www.lescepages.fr

le Gouais


- Identification/Origine : c'est très certainement un des plus anciens cépages connus puisqu'il est déjà signalé au Moyen âge comme produisant un vin de mauvaise qualité. Certains prétendent qu'il est originaire de l'est de la France et d'autres de Croatie. Il aurait été alors introduit en France par les Romains, il y a près de 2 000 ans. Des analyses génétiques publiées ont permis de découvrir qu'il est parent avec plusieurs cépages dont le saint côme, le raffiat de Moncade, la muscadelle, le jurançon blanc, la graisse, le colombard, la folle blanche, ... et pour plus de précisions cliquez ici !.
Aujourd'hui, le Gouais a pratiquement disparu du vignoble, on le cultive encore quelque peu dans le haut Valais suisse sous le nom de Gwäss ou Gwaëss.

- Synonymie : heunisch weiss, gouin, goix, got ou gau, gouget blanc à tort, gouche ou gouge, goué ou gouet, roussaou, bouillan, bouilleaud, bouillenc, foirard, guinlan, issal, sadoule boéy, président, vert doux, burger - à ne pas le confondre avec l' elbling et le monbadon portant le même synonyme -, elbling weiss, ... (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).


Passez sur le bourgeonnement et sur la feuille pour découvrir d'autres images.
Clichés pris au
Conservatoire des cépages du V’innopôle sud-ouest à Peyrole (Tarn) exceptés ceux des grappes.


- Description : grappes moyennes, cylindro-coniques, ailées, plus ou moins compactes, pédoncules moyens forts pas ou très peu lignifiés; baies moyennes avec présence quelquefois de petits grains verts, sphériques, peau mince et peu résistante un peu translucide et un peu pruinée verdâtre à jaune doré à complète maturité, pulpe juteuse un peu acidulée astringente à saveur simple, pédicelles courts assez forts un peu verruqueux. Pétioles courts hirsutés, point pétiolaire et début des nervures des feuilles légèrement colorés en rose.

- Aptitudes de production : débourrement tardif, résiste bien aux gelées printanières.
Port mi-érigé et gros producteur s'épuisant assez vite dans le cas d'une production importante et répétée. Suivant les années, craint le millerandage. Sensible à l'érinose et à la pourriture grise. Maturité 2ème époque tardive.

- Type de vin : donne des vins de mauvaise qualité, peu alcooliques, sans bouquet ce qui explique en grande partie sa totale disparition du vignoble.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
190714