le Monbadon


- Identification/Origine : originaire des Charentes, il est aujourd'hui en voie de disparition. On le trouve encore en souches isolées le plus souvent dans des plantations anciennes d' ugni blanc. Ce cépage proviendrait d'un croisement naturel entre la folle blanche et l' ugni blanc, il est inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne liste A1.

- Synonymie : frontignan des Charentes, aramon blanc par erreur dans le Var, gros montils dans l'île d'Oléron, ugni de Montpellier, burger (à ne pas confondre avec l'
elbling et le gouais blanc portant le même synonyme), auba, meslier d'Orléans (à ne pas confondre avec le meslier saint François) (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

Passez sur le bourgeonnement, la feuille et la grappe placée à droite pour découvrir d'autres images.
Photographies prises aux Conservatoires des cépages installés à Gan (Pyrénées atlantiques) et au V’innopôle sud-ouest à Peyrole (Tarn).


- Description : grappes grosses, cylindriques, compactes, ailées, pédoncules moyens forts avec une partie lignifiée; baies moyennes, sphériques, translucides, blanc jaunâtre, chair très juteuse.

- Aptitudes de production : port couché, vigueur moyenne et gros producteur, à tailler court de préférence. Sensible aux principales maladies et en particulier à la pourriture grise. Ses rameaux ont une fâcheuse tendance "à se déclancher" sous l'action du vent, à noter que l'
ugni blanc présente le même inconvénient en début de végétation. Sensible également aux gelées d'hiver. Maturité 3ème époque.

- Type de vin : donne un vin de mauvaise qualité, neutre et peu alcoolique, ce qui expliquerait en partie sa disparition.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
210513