site internet www.lescepages.fr

l' Oeillade noire


- Identification/Origine : variété très ancienne d'origine méridionale et très longtemps utilisée comme raisin de table. Aujourd'hui, elle n'est pratiquement plus multipliée et est en voie de disparition, inscrite toutefois au Catalogue officiel des variétés de vigne de raisins de table liste A1.
Nous avons rencontré un cépage portant le synonyme de
oeillade blanche, également d'origine méridionale, mais qui n'a aucun lien de parenté avec la présente variété.

- Synonymie :
cinsaut à tort car il s'agit d'un autre cépage, hulliade, ouillade, (o)uliade, coupade, aragnan ou araignan noir, passerille noire (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

Passez sur le bourgeonnement et sur la feuille pour découvrir d'autres images.
Clichés pris dans le
Conservatoire des cépages du V’innopôle sud-ouest à Peyrole (Tarn) et pour la grappe placée à droite à l' ENTAV.


- Description : grappes moyennes, coniques, ailées, plus ou moins compactes certaines années, pédoncules longs de couleur légèrement rose; baies moyennes à grosses, de forme elliptique courte, peau mince très pruinée d'un beau noir bleuté - existerait en gris mais très rare -, pulpe croquante juteuse sucrée à saveur simple, pédicelles longs. Les raisins de l' Oeillade noire ressemblent de beaucoup à ceux du cinsaut avec lequel elle a été très souvent et très longtemps confondue.

- Aptitudes de production : débourrement tardif, un peu avant le
cinsaut.
Port semi-érigé, vigoureuse à tailler court de préférence. Très productive mais irrégulière suivant les années, elle peut atteindre cinq kilogrammes par pied voire plus. Sujette parfois à la coulure et au millerandage, sensible à l'oïdium, au mildiou, aux cicadelles des grillures et à la pourriture grise. Redoute également les coups de soleil d'un été excessivement chaud. Maturité 2ème époque, en très bonne exposition vers la fin août

- Clone agréé : un seul, le
1176. Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Type de Vin/Raisin de Table : donne un vin fin et moelleux de couleur rouge vif peu foncée, un peu moins qualitatif que celui du cinsaut et atteignant quelquefois des degrés alcooliques légèrement plus élevés. Comme raisin de table, on est vite rassasié.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
290914