le Picardan


- Identification/Origine : serait originaire du sud de la France, très certainement de la Provence. Aujourd'hui, il n'est pratiquement plus multiplié toutefois inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne liste A1.

- Synonymie : oeillade blanche, aragnan ou araignan blanc, grosse clairette, papadoux, milhaud blanc dans le Tarn. A noter que nombreux sont les cépages portant comme synonyme picardan. Celui décrit ici n'a strictement rien de commun avec le
cinsaut et ce n'est pas la forme blanche de l'oeillade noire (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

Passez sur le bourgeonnement ou sur la feuille pour découvrir d'autres images.
Photographies prises à Châteauneuf du Pape (Vaucluse).

- Description : grappes moyennes, tronconiques, ailées, compactes, pédoncules longs forts avec une partie lignifiée; baies moyennes, plus petites que celles du cinsaut, légèrement ellipsoïdes, peau d'un jaune verdâtre devenant rosée à pleine maturité recouverte d'une très belle pruine blanchâtre.

- Aptitudes de production : débourrement tardif, quasiment comme le
cinsaut.
Port demi-érigé, vigoureux et productif. Il craint quelque peu l'érinose et résiste plus ou moins bien à la pourriture grise. Maturité 3ème époque hâtive.

- Clone agréé : un seul, le
1 183. Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Type de vin/arômes : dans la plupart des cas, le Picardan a toujours été vinifié associé à d'autres cépages. Son vin est donné comme étant bouqueté, fin et assez typé, idéal pour la production de vins rosés originaux associé soit à la syrah ou au mourvèdre voire aux deux.
A noter que l'encépagement de l'appellation Châteauneuf du Pape en Vallée du Rhône comprend du Picardan.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© reproduction, même partielle, soumise à autorisation
020413