le Ribol


- Identification/Origine : croisement obtenu en 1958 entre l' olivette blanche et l' Alphonse Lavallée, inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne liste A1.

- Synonymie :
1597-131 E.M. (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

Passez sur la grappe placée à gauche pour découvrir une autre image.
Clichés réalisés dans le Conservatoire/cépages du V’innopôle sud-ouest à Peyrole (81), la grappe placée à gauche dans la collection de Montpellier SupAgro-I.H.E.V. (34) et celle placée à droite a l'
E.N.T.A.V..


- Description : grappes moyennes à grandes, coniques, plus ou moins compactes, pédoncules longs pratiquement pas lignifiés avec présence souvent d'une ramification assez haute; baies grosses très régulières, ellipsoïdes, peau épaisse d'un beau noir bleuté très homogène, pruine abondante mais peu résistante, chair abondante ferme à saveur simple agréable.

- Aptitudes de production : débourrement tardif. Port érigé ou semi-érigé, de vigueur moyenne à forte avec une bonne fertilité, à conduire sur fils de fer de préférence. Peu sensible
à la pourriture grise et au millerandage, sensible à la sécheresse, à l'excoriose, à l'oïdium, au bois noir et au mildiou.
Maturité 3ème époque, après l'
Alphonse Lavallée et une semaine avant le gros vert.

- Clone agréé :
un seul, le
503. Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Raisin de table : le Ribol est un bon producteur, ses raisins ont une bonne tenue au transport et une bonne conservation au froid. Ils se conservent également bien sur souches, sa chair devient alors très sucrée et savoureuse sans que la peau ne se flétrisse ni perde sa résistance au transport.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
240513