la Tinta da Madeira


- Identification/Origine : portugaise plus précisément de l'Ile de Madère où elle est encore aujourd'hui la plus cultivée. On peut la rencontrer aux Etats unis (Californie), en Espagne, ... en France, elle n'est pratiquement pas connue.
Ses parents sont le
grenache et le pinot noir, croisement intraspécifique obtenu il y a plus de deux cents ans. A noter que ce cépage est le père de l' egiodola.

- Synonymie : tinta negra mole, tinta mole, negra mole, negramoll en Espagne mais ce synonyme est donné également à d'autres cépages espagnols et portugais, ...

(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

- Description : grappes moyennes à grandes, cylindriques, rarement ailées, plus ou moins compactes, pédoncules de moyenne longueur avec une partie lignifiée; baies petites à moyennes, troncovoïdes ou légèrement ellipsoïdes, peau épaisse de couleur rose non homogène devenant noir bleuté à pleine maturité, chair molle douce à saveur simple, pédicelles de moyenne longueur se détachant facilement du grain.

- Aptitudes de production : se plaît aussi bien en plaine qu'en altitude - jusqu'à plus de
500 mètres - où les vins qui y sont produits sont généralement de meilleure qualité. Port demi-dressé, production moyenne mais régulière. Résiste assez bien à un grand nombre de maladies sauf à la pourriture grise à laquelle elle est un peu sensible. Maturité précoce.

- Raisin de table : la Tinta da Madeira fait partie de l'encépagement de l'appellation portugaise Madère, le fameux et célèbre Vin de liqueur portugais.
Elle a été très longtemps et encore de nos jours assemblée à d'autres cépages, aujourd'hui la tendance la préfère en monocépage. Donne un vin rouge pâle présentant très souvent une bonne teneur en sucre.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
270114