site internet www.lescepages.fr

le Calardis blanc


- Identification/Origine : croisement interspécifique (à résistance polygénique pour le mildiou) obtenu en 1 993 avec le calardis musqué (bacchus blanc x seyval blanc) et le 39-639 Seyve-Villard à l'Institut Julius Kühn de Sielbeldingen (Allemagne).

- Synonymie : GF 1993-22-6, ... (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

Passez sur le bourgeonnement et sur la feuille pour découvrir d'autres images.

- Description : grappes moyennes, cylindriques, compactes, flanquées quelquefois de une ou deux petites ailes pour certaines peu développées, pédoncules moyens forts avec une partie lignifiée; baies petites à moyennes irrégulières, sphériques, peau ferme jaune vert devenant à maturité jaune doré avec des reflets brunâtres.

- Aptitudes de production : débourrement moyen après le riesling. Affectionne les terres profondes ne séchant pas l'été, on notera qu'il craint moins les coups de soleil que le riesling et qu'il supporte assez bien l'effeuillage. Il faudra réserver de préférence le Calardis blanc à des parcelles difficiles à cultiver généralement peu ou pas mécanisables. Port semi-dressé, vigoureux, très fertile, productif et régulier. Résistance moyenne à l'oïdium, un peu plus résistant au mildiou, à la pourriture grise et au black-rot appelé aussi pourriture noire, les années de forte pression il est recommandé de réaliser un ou deux traitements fongicides spécifiques. Sur les feuilles on peut craindre quelques "attaques" de pucerons. Maturité 2ème époque moyenne.

- Type de vin/Arômes : donne un vin fruité finement épicé très agréable, avec une teneur en alcool modérée, une bonne acidité, apte à vieillir. Il est très intéressant dans la production de vins effervescents voire même des vins de glace. Arômes de agrumes, épices, poire, pomme, ... .

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation