site internet www.lescepages.fr

le Dakapo


- Identification/Origine : vitis vinifera issu d'un croisement entre le deckrot (pinot gris x teinturier) et le portugais bleu réalisé en 1972 par Helmut Becker (1927-1990) à l'Institut de recherche de Geisenheim en Allemagne. Très peu cultivé, on peut toutefois le rencontrer en Allemagne, en Suisse, ... quasiment inconnu en France comme à l'étranger.

- Synonymie : Geisenheim 7225-8 ou GM 7225-8, ...

(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).

Passez sur le bourgeonnement et sur les feuilles pour découvrir d'autres images.


- Description : grappes moyennes, cylindro-coniques, ailées, plus ou moins compactes, pédoncules de longueur et de grosseur moyennes avec une partie lignifiée; baies plutôt moyennes irrégulières, sphériques, peau d'une belle couleur bleu noir intense recouverte d'une belle pruine non persistante, chair rouge très colorée. Le feuillage rougit fortement à l'automne ce qui est la caractéristique de tous les cépages dits teinturiers.

- Aptitudes de production : débourrement moyen. Lui préférer des terres pas trop riches. Port semi-érigé, assez vigoureux, fertile, très productif et régulier, on prendra le soin de ne pas le faire trop produire - taille courte de préférence - car il pourrait s'épuiser rapidement. Résiste bien au froid, sensible au vent, moyennement résistant à l'oïdium et au mildiou, plus sensible à la pourriture grise surtout proche de la maturité d'autant qu'à cette période les grains ont une fâcheuse tendance à éclater surtout si la pluie intervient. Maturité première époque hâtive à vendanger donc sans trop attendre.

- Type de vin :
donne un vin léger, moyennement riche en alcool et en acidité, très coloré, plutôt neutre, tannique et dur quelquefois. Le vin du Dakapo est intéressant pour donner un peu plus de couleur aux vins en manquant, il est recommandé toutefois de ne pas dépasser la proportion de
5%.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation