le Teinturier


- Identification/Origine : cépage d'origine très ancienne, il est déjà signalé, dès la Renaissance, dans une revue spécialisée d'agriculture. De nombreux croisements ont permis d'obtenir avec le Teinturier de nouveaux cépages encore cultivés, le plus connu étant l'alicante Henri Bouschet ..., d'autres moins connus et aujourd'hui quasiment disparus comme le petit Bouschet, le terret-Bouschet (à ne pas confondre avec le terret-bourret), le morrastel-Bouschet, etc.
Le Teinturier a surtout été multiplié dans l'orléanais.

- Synonymie : teinturier du Cher, gros noir, dix fois coloré, noir d'Orléans, raisin d'Orléans ou plant d'Orléans, teint, teint-vin dans la Meurthe, auvernat-teint dans le Loiret, noiraut ou noirault, plant d'Espagne, tachard, tachou, tinta francisca, tinto ou uva tinta en Espagne, ...

(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).
Passez sur le bourgeonnement et sur la feuille pour découvrir d'autres images.
Photographies prises au Conservatoire des cépages installé à Tranzault (Indre).

- Description : grappes petites, cylindro-coniques, compactes, pédoncules courts; baies petites à moyennes, sphériques ou légèrement ovoïdes, peau d'un beau noir bleuté, pulpe au jus très coloré.
Points pétiolaires et nervures rouge vineux et à l'automne le feuillage rougit totalement.

- Aptitudes de production : débourrement précoce. Vigueur moyenne, le Teinturier est assez sensible à l'érinose. Maturité 1ère époque.

- Type de vin et arômes : vinifié seul, le Teinturier donne un vin très âpre difficile à boire. Aux
XVII et XVIIIèmes siècles, ses vins servaient comme vins de coupage puis expédiés et consommés en région parisienne.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
300114