le Furmint


- Identification/Origine : cépage très ancien, certainement d'origine italienne, apporté en Hongrie vers 1250. Il fut introduit en France dès le début du 19ème siècle et lors de l'invasion phylloxerique en particulier dans les départements de l'Hérault, l'Aude et le Gard, aujourd'hui pratiquement plus multiplié, inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne de cuve liste A1.
En Hongrie, il sert à produire le fameux Tokay ou Hegy-Allya en assemblage avec le cépage
harslevelü. On rencontre également le Furmint en Slovaquie, en Roumanie, en Moldavie, en Croatie, en Slovénie, en Macédoine, en Autriche, en Afrique du sud, en Argentine, ... vinifié aussi bien en liquoreux qu'en sec. D'après les analyses génétiques publiées, il est un descendant probable du gouais blanc.

- Synonymie : tokay dans l'Hérault, formont, formint, mosler, luttenberger, malnik en Syrie, malmsey en Autriche, tokaisky en Russie, tokauer, schimiger en Roumanie, siponski en Allemagne, posip en Croatie, zapfner en Hongrie, ... (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).


Passez sur la feuille et sur les grappes pour découvrir d'autres images.
Photographies prises dans le Jardin de Bacchus à Pouzols-Minervois (Aude) et dans la collection de Montpellier SupAgro-I.H.E.V. (Hérault) pour les grappes.


- Description : grappes moyennes à sur-moyennes, cylindriques, généralement compactes, rarement ailées, pédoncules de moyenne force généralement bien lignifiés et portant très souvent une ramification assez haute; baies moyennes, de forme arrondie ou elliptique courte, peau épaisse virant du blanc verdâtre au jaune doré puis au roux à maturité complète, chair un peu ferme bien juteuse bien sucrée à saveur simple et agréablement relevée, pédicelles longs un peu grêles mais renflés à leur point d'attache au grain. Dessous de la feuille duveteux, pétioles roses.

- Aptitudes de production : débourrement moyen, une semaine après le
chasselas.
Il affectionne particulièrement les sols bien exposés et se réchauffant rapidement. Son port est érigé et sa vigueur est moyenne à forte. Il doit être conduit en taille courte, suivi d'un ébourgeonnement sévère. A tendance quelquefois à millerander et il est quelque peu sensible à l'érinose et à la pourriture grise. Maturité 2ème époque tardive.

- Clone agréé : un seul, le
1149. Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Type de vin/Arômes : fait partie de l'encépagement Palette.
En Hongrie et en Slovaquie voisine, on produit le fameux Tokay - tokaj ou tokaji - doux, moelleux ou liquoreux ne dépassant pas très souvent cinq à six degrés de richesse en alcool, le summum et le plus cher étant l'essencia avec 8 puttonyos. Deux autres cépages entrent dans cette production, le harslevelu et le muscat à petits grains, le Furmint étant toutefois utilisé en très grande proportion.
Vinifié en sec, il donne un vin blanc riche en alcool, d'une grande finesse et très parfumé.
Arômes de saveur métallique, poire, zeste citron vert. En vieillissant, canelle quelquefois, chocolat, épices, fumée, tabac, thé, ... . Pour des vins doux, moelleux ou liquoreux, abricot, massepain, orange sanguine, sucre d'orge, ... .

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
110414