le Muscardin


- Identification/Origine : très certainement provençale et plus précisément du département de Vaucluse. A noter que nous n'avons jamais rencontrer ce cépage autres que dans sa région viticole d'origine. Aujourd'hui, il est très peu multiplié voire complètement oublié, inscrit toutefois au Catalogue officiel des variétés de vigne de raisins de cuve liste A1.
Des analyses génétiques publiées ont permis de découvrir qu'il est parent avec le
calitor et pour plus de précisions cliquez ici !

- Synonymie : pas de synonymes connus (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).


Passez sur le bourgeonnement et sur la feuille pour découvrir d'autres images.
Photographies prises à Châteauneuf du Pape (Vaucluse).

- Description : grappes moyennes, cylindriques, très compactes; baies moyennes, elliptiques courtes, noir bleuté, pulpeuses. Son feuillage rougit partiellement à l'automne.

- Aptitudes de production : débourrement tardif, une huitaine de jours après le
chasselas.
Rustique, sa production est moyenne. Rameaux longs, à conduire avec un palissage suffisant. Peu sensible à la pourriture grise, il craint l'esca. Maturité 2ème époque.

- Clone agréé : un seul, le
1101. Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Type de vin : fait partie de l'encépagement des appellations Châteauneuf du Pape, Côtes du Rhône, Côtes du Rhône-Villages, Gigondas, Vacqueyras, ... .
Donne un vin peu coloré avec un degré moyen. Son bouquet est souvent floral avec une étonnante fraîcheur sapide. Le Muscardin n'est jamais vinifié seul mais est un élément d'assemblage particulièrement intéressant avec d'autres cépages tels que le
grenache noir, la syrah, le mourvèdre.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
200114