site internet www.lescepages.fr

le Vénus noir


- Identification/Origine : croisement interspécifique d'origine américaine (alden x new york 46000) - voir sa filiation complète - obtenu en 1964 par James N. Moore à l'Université de Fayetteville en Arkansas (Etats unis) et rendu public en 1974. On notera qu'il a comme parent le vitis labrusca (comme le noah, le clinton, l'ontario blanc, le concord, ...) et qu'il n'a aucun lien de parenté avec le vénus blanc connu surtout au Brésil. On peut rencontrer le Vénus noir en Australie, au Brésil, aux Etats unis, au Canada, en Afrique du sud, ... en France il n'est quasiment pas connu sauf par quelques jardiniers-amateurs en raison de sa précocité et par le fait qu'il soit sans pépins (apyrénie).

- Synonymie : vénus seedless, arkansas 1196, vénus kernlos(e), raisin bleu (à ne pas confondre avec le muscat bleu), ... (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).


Passez sur la feuille pour découvrir une autre image.

- Description : grappes moyennes à grandes parfois "épaisses", tronconiques et généralement longues, le plus souvent ailées, plus ou moins compactes, pédoncules de grosseur très moyenne plutôt longs pas ou peu lignifiés; baies moyennes à grosses irrégulières, charnues, sphériques ou légèrement ovoïdes, peau quelquefois épaisse - elle a la particularité de ne pas éclater après une pluie - non adhérente à la pulpe de couleur violet foncé à noir bleuté foncé à pleine maturité et recouverte d'une belle pruine, chair très sucrée légèrement muscatée pouvant avoir un ariière goût foxé et sans pépins (apyrénie) sauf lorsque la vigne a subi un stress hydrique les pépins présents peuvent se présenter alors sous forme d'ébauches molles presque imperceptibles. A l'automne, on pourra remarquer un rougissement seulement de quelques petites parties bosselées des feuilles.

- Aptitudes de production : débourrement moyen. Affectionne les expositions bien ensoleillées et abritées des vents forts qu'il redoute quelque peu. Semi-rustique, vigoureux et très productif, à tailler de préférence court voire mi-long ceci afin d'éviter de l'épuiser. Le Vénus est conduit dans la plupart des cas en pergolas, en treilles, en tonnelles, en espaliers hauts, ... . Supporte assez bien les froids de l'hiver et a généralement une bonne résistance aux principales maladies cryptogamiques, prévoir cependant d'effectuer les années de fortes pluies un ou deux traitements antifongiques. Craint le stress hydrique. Maturité assez précoce vers la mi-août, il supporte bien le transport.

- Raisin de table : le Vénus n'est quasiment jamais vinifié, utilisé essentiellement comme raisin de table. On peut également obtenir de très bons jus de raisin et par séchage de délicieux raisins secs.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation