le Centennial seedless


- Identification/Origine : croisement entre le gold et le Q25-6 (F2 emperor x Pirovano 75 ou sultana moscata) obtenu aux Etats unis en 1966 par le Professeur Harold P.Olmo de l'Université de Davis (Californie). Fin 2005, le Centennial seedless a été inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne de raisins de table liste A1.

- Synonymie : centennial, Davis 31.123 F (pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).


Passez sur le bourgeonnement, sur la feuille et sur la grappe placée à gauche pour découvrir d'autres images. Photographies prises au Domaine expérimental La TAPY à Serres-Carpentras (Vaucluse).


- Description : grappes grandes, cylindro-coniques, rameuses, souples, assez homogènes, plus ou moins lâches, pédoncules longs; baies moyennes à grosses - comme celles du muscat de Hambourg -, elliptiques longues, peau d'épaisseur moyenne jaune vert à blanc doré à pleine maturité, chair ferme croquante juteuse sans pépins - apyrénie -, saveur sucrée acidulée et légèrement muscatée jusqu'à un goût de miel à pleine maturité.

- Aptitudes de production : débourrement tardif quelquefois hétérogène.
Il est très vigoureux et bon producteur et une rapidité de mise à fruits. A greffer sur un porte-greffe moyennement vigoureux à vigoureux, à planter à
1,30m sur le rang et à conduire en lyre et en taille Guyot de préférence. Si la charge est trop importante, il faudra s'attendre à une mauvaise coloration des baies, voire restant vertes. Sensible à la brunissure des baies type "tâches d'huile" - plus présente sur les grappes très exposées au soleil et au vent et celles subissant un frottement continuel des feuilles -, à l'oïdium, un peu moins au mildiou, faiblement sensible à la pourriture grise.
Le Centennial seedless a un fâcheux inconvénient celui de s'égrener à pleine maturité et après récolte. A noter que la conservation des pédicelles et des rafles est délicate.
Maturité 1ère époque hâtive - vers le
15/20 août dans le midi de la France -, quelques jours après le cardinal et le chasselas et une dizaine de jours avant le muscat de Hambourg.

- Clone agréé :
un seul, le
1087. Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Raisin de Table :
son potentiel agronomique et ses qualités gustatives devraient continuer à intéresser les producteurs français de raisins de table d'autant que cette variété apyrène est toujours bien accueillie par le consommateur.

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
240314