le Merlot noir


- Identification/Origine : cépage originaire de la région bordelaise, inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne liste A1.
D'après des analyses génétiques réalisées à Montpellier (Hérault), il est issu du croisement entre la magdeleine noire des Charentes et le cabernet franc. A noter également qu'il est le demi-frère du côt ou malbec et qu'il n'est pas la forme noire du merlot blanc, sa ressemblance nous rappelle toutefois qu'il s'agit bien d'un descendant.

- Synonymie : saint macaire à tort car ce cépage existe, crebutet, bigney, vitraille, plant Médoc, bordeleza belcha en Pays basque, bidailhe, sémillon (ou sémilhon) rouge, merlau

(pour toute la synonymie des cépages, cliquez ici !).
Passez sur le bourgeonnement ou sur la feuille pour découvrir d'autres images.

- Description : grappes moyennes, cylindro-coniques, plus ou moins compactes, parfois ailées; baies moyennes, sphériques, peau à épaisseur moyenne de couleur bleu noir (existe également en rose et en gris), pulpe juteuse de saveur agréable. Le pourtour de la feuille rougit à l'automne.

- Aptitudes de production : débourrement moyen, une semaine environ avant le carignan.
Affectionne tout particulièrement les terres argilo-calcaires, profondes, riches, conservant suffisamment l'humidité pendant l'été. Sa vigueur est moyenne à forte ce qui peut le conduire à émettre de nombreux rejets et gourmands. Fertile et productif, il faut de préférence le tailler court. Son port est demi-érigé à horizontal, demande donc à être conduit sur fils de fer et nécessite un palissage soigné. Est donné comme sensible aux gelées d'hiver et de printemps, à la sécheresse le conduisant dans ce cas à produire de petits grains, inconvénient que l'on retrouve également avec la syrah. Le Merlot noir est peu attaqué par l'oïdium et la flavescence dorée, peu touché par les maladies du bois, mais sensible au mildiou, à la pourriture grise, aux attaques des vers de la grappe, au broussin et aux cicadelles. Craint l'égrenage à surmaturité. Maturité 2ème époque moyenne, quinze jours avant le carignan.

- Clones agréés : 13 au total, à éviter le 447 porteur d'enroulement (réf. : Chambre d'agriculture/Aude).
A préférer dans l'ordre décroissant, les 184, 346 et 348; pour le Bordelais, les 181, 182, 342 et 343. Autres cépages et autres clones agréés, cliquez ici !

- Type de vin/Arômes : fait partie de l'encépagement rouge de la plupart des Vins de Bordeaux, Bergerac, Pécharmant, Côtes de Duras, Buzet, Côtes du Marmandais, Brulhois, Malepère, Cahors, Pineau des Charentes, ... et nombreux Vins de Pays du sud de la France.
Son mélange avec le moût de cabernet franc assure au vin plus de légèreté, plus de délicatesse, plus de moelleux et le dispose en outre à acquérir plus rapidement toutes les propriétés que doit être son partage. Le Merlot noir possède une intensité colorante supérieure à deux fois celle du cinsaut. Son vin est sensible à l'oxydation d'où lui éviter le contact de l'air trop répété : il est rapidement consommable.
Arômes de cerise, cuir, épices, fraise confiturée, mûre sauvage, notes animales (gibier), prune, notes de prunelle, pruneau, réglisse, sous-bois, truffe, violette, ... .

précédente

pour imprimer cette fiche, cliquez ici !
suivante

© une reproduction, même partielle, est soumise à autorisation
050713